Une académie pour extra terrestres

L'ontopsychologie est l'Académie Internationale d'informatisation.

L'Association Internationale d'Ontopsychologie (AIO) indique sur tous ses documents et attestations son appartenance à l'Académie Internationale d'Informatisation (IIA) qui est à son tour décrite comme association reconnue par l'ONU.

Pour mieux comprendre ce qu'est cette académie, nous avons recherché, sur internet, les pages publiées da ''Ecole pour les comparer, éventuellement avec les documents de l'AIO et nous avons fait des découvertes très intéressantes.

Tout d'abord, nous avons constaté que cette grande Académie ne dit jamais être un organisme reconnu par l'ONU mais , en revanche, prétend être « under UN » (pour Nations Unies). En outre si on veut bien étudier le texte de l'Académie, on constate que l'anglais utilisé est totalement nébuleux : 'ils n'ont pas la possibilité d'avoir un bon traducteur? Il est de notoriété publique que les russes connaissent bien les langues étrangères et sont d'excellents traducteurs contrairement  aux autres peuples occidentaux.

Nous allions oublier de vous signaler, sur cette même page, la description d'une pas très claire «médecine» (avant-dernier paragraphe) décrite comme «modem» au lieu de «modern». C'est peut être la démonstration qu'il existe une médecine informatisée!

Si nous cherchons à aller plus loin dans la connaissance de ce dont s'occupent ces professeurs, nous découvrons leur statut qui embrouille encore plus nos idées. S'ils se présentent comme «informatiseurs» (en vérité ils s'occupent d'un application informatique dans le domaine industriel) mais nous poursuivons et voyons sur internet une page sur leurs programmes d'études qu'il s'agit d'un simple cours de gestion et de comptabilité.

N'est - ce pas un peu «juste» pour une Académie Internationale d'Informatisation? On ne peut imaginer qu'ils aient fait leur publicité sur internet avec seulement ces cours de bas niveau .

Enfin, en lisant attentivement les pages sur l'Académie nous apprenons, finalement de quoi ils s'occupent en réalité: "démonstration extra-sensorielles, comme la télékinésie, la télépathie, l'hypnose, la médecine naturelle, les parfums, les cosmétiques naturels, etc...".

Mais en continuant notre recherche sur internet nous avons trouvé des pages qui décrivent précisément les activités de l'IIA: il est particulièrement étrange que ces pages soient écrites en allemand et en aucune autre langue (même pas en russe!).

L'Académie propose des postes pour ceux qui font des recherches originales dans les domaines suivants: «Weltinformatisierung, Informatiologie, Kosmologie, Kosmochemie, Radioastronomie, Radiophysik, Kosmonautik, Astronomie, Mathematik, Geologie, Ozeanologie, Physik, Chemie, Biologie, Noosphärik, Genetik, Biophysic, Medizin, Okologie».

Certains de ces domaines sont, et c'est peu dire, discutables, voire suspects, tels que la cosmochimie, et la noosphérique, d'autres sont bizarres ou veulent dire tout et rien  comme l'écologie.
La «noosfera» était, entre autres, une fantaisie de Theillard de Chardin: la croyance qu'à côté de la biosphère il y a un grand cerveau cosmique qui, au fur et à mesure de l'évolution, prend conscience de son existence: une superbe philosophie mais une piètre science!

L'association de "l'informatisation" avec UFO pourrait se rattacher à une théorie selon laquelle  tous les ordinateurs reliés entre eux créeront une sorte de "cerveau terrestre" - en fait une "noosfera"- qui permettrait d'entrer en contact avec les extra terrestre  des espaces sidéraux glacés. Cette théorie nous rappelle Alice Bailey, la "néosophiste" américaine à laquelle le "maître Tibétain" a communiqué un nombre incalculable de délires sur un monde futur, conçu par les cerveaux supérieurs d'une nouvelle race d'êtres humains dotés de pouvoirs paranormaux.

En poursuivant, nous apprenons qu'ils s'occupent également de "Erforschung und Suche auberirdischer, kosmischer Zivilisazion" autrement dit  "découverte et recherches  de civilisations cosmiques et extraterrestres" (peut être dans l'espoir d'étendre le pouvoir de l'ONU!), ensuite ils s'occupent de"traditionnelle Volksmedizin und Erschliessung verborgener Fahigkeiten der Menschen", autrement dit, "médecine populaire traditionnelle; utilisation des facultés latentes des êtres humains.
(il est intéressant de constater que le second point correspond à un des trois points de la Société Théosophique) et aussi, "Hydroenergetik, Kraftstoffressourcen, automare und andere Energiekellen" autrement dit "Hydroénergie, energie atomlique etc..."

Avec une apparence scientifique tout s'ensuit: de l'économie à la politique, la mécanique, la culture, la philosophie,  la religion, la sociologie, la radiotechnique, l'astrologie, la finance, la statistique, la metallurgie, les transports et on en rajoute !

La quantité volontairement infinie des domaines dont s'occupe l'IIA, peut avoir deux explications: L'IIA pourrait bien être le SPECTRE, le grand complot Jamesbondien pour prendre possession du monde, cette fois ci par le réseau informatique, ou bien nous avons affaire avec un groupe de "rigolots"qui veulent avoir les mains libres pour gagner de l'argent partout ou cela est possible.

Où est le sérieux et le côté scientifique d'un organisme comme celui-ci? On note également dans une autre page du Web, que l'IIA a été créée en 1990 par des experts en 'informatisatiologie" (c'est quoi?) et rassemble tous les domaines, de l'économie et de la science "et la création d'une communauté mondiale réunissant l'informatique et la recherche de civilisations extra terrestres et cosmiques(!)». En somme l'IIA n'est rien d'autre qu'un centre d'études ufologistes.

Très intéressante est la lettre d'acceptation de Mr Piola, quand il écrit que l'ONU a décidé de reconnaître l'IIA pour une période de deux ans comme organisation associée à l'ONU, l'octroi , pour un an, d'un laisser passer à un membre de l'ONG qui peut ainsi assister au brieffing hebdomadaire de l'ONU et aux réunions publiques de l'Assemblée générale de l'ONU, de ses comités, du conseil économique et social et autres organismes.  Ils ont également la possibilité de recevoir  régulièrement des données informatiques sur les activités de l'ONU, de recevoir gratuitement les publications périodiques de l'ONU  et de rester dans un coin, silencieux  quand les onusiens s'expriment.

Il est évident que son rôle lors d'un brieffing  doit être passif mais on peut facilement imaginer le représentant des extra terrestres, lors d'une Assemblée Générale lever la main et prendre la parole! Un peu comme les citoyens italiens qui, invités par un député, peuvent assister aux réunions du Parlement!

Sur les pages consacrées à l'IIA on peut lire un grand nombre d'incongruités et d'étrangetés : il y est affirmé de vouloir créer une communauté mondiale reliée informatiquement en réseau, que l'IIA  a été accréditée auprès de l'ONU pour une période de deux ans ( on oublie de parler du renouvellement de l'accréditation) que l'IIA est la seule Académie représentée auprès de l'ONU ( nous verrons que ce n'est pas tout à fait exact!)  qu'elle fait des recherches sans l'aide de l'Etat, alors que l'AIO prétend que l'IIA a été fondée par le Parlement Russe.

Enfin, ils exhibent le titre honorifique de "membres de l'organisation internationale pour l'éducation - Worlddidacc - un organisme de l'UNESCO.

La Worlddidac est en fait une organisation dont le siège est à Zurich et  qui organise des foires de matériel didactique et, pour en être membre, il suffit de payer une redevance d'environ 1450 fracs suisses. Le dépliant avec lequel la Worlddidac  fait son recrutement dit: si vous n'êtes pas membre, nous vous présentons sept bonnes raisons pour le devenir.

Nous avons finalement réussi à dénoncer le mystère de l'activité de l'IIA et on ne peut plus, maintenant, prétendre que tout est clair.

Nous passons alors à la comparaison des pages concernant l'AIO et l'IIA pour essayer d'y comprendre quelque chose (tentative qui s'éloigne de plus en plus!).

La relation des trois symboles saute aux yeux (trois parce que le premier se réfère à l'IIA, le second aux organismes reconnus par l'ONU et le troisième à l'AIO)
 

et le tout se regroupe en un nouveau symbole de l'AIO.

C'est quand même quelque chose non?

Un autre aspect intéressant est que, en aucun cas, sur les documents de l'IIA il n'est fait référence à l'ontopsychologie ni au Professeur académique Meneghetti.

Par contre sur la home page de Meneghetti, le grand maître est cité comme "Vice-Président de l'académie internationale d'informatisation - Ngo ONU" il est dommage que cela ne soit pas confirmé sur les pages de l'IIA. Meneghetti baisse cependant le ton lorsque sur la page qui donne ses titres il affirme être:  "1994 - Académicien ordinaire de l'académie internationale de l'informatisation", ce qu'il contredit sur la même page, à propos des charges qu'il assume, il se retrouve vice-président de l'IIA.

Mais poursuivons.

Sur une des pages des ontopsychologues relative aux activités scientifiques de Meneghetti, on apprend: «20 décembre 1994 - L'International Informatisation Academy (organisme fondé par le Parlement russe en 1990, le seul organisme scientifique reconnu par l'ONU comme organisation non gouvernementale avec statut de membre consultatif) confère à A.Meneghetti le titre d'académicien». Jusqu'ici tout est bien si l'on peut dire!

Il est bien dommage que cette affirmation soit contredite deux ans et demi après: «20 juin 1997 A Rome, à la Chambre des députés du Parlement Italien, l'Association Internationale d'Ontopsichologie, en tant que siège de l'Académie Italienne d'informatisation, reçoit la qualification "d'organisation non gouvernementale reconnue par l'ONU"».

Quel mystère! Ils venaient à peine d'écrire que l'IIA-AIO était un organisme scientifique reconnue par l'ONU! Les ontopsichologues ont les idées plutôt confuses!

Enfin, en lisant cette page sur l'activité scientifique, il ne nous est pas possible d'apprendre  quand Meneghetti a reçu le titre de vice-président de l'IIA : c'est pour nous tous une leçon d'humilité, un titre aussi ronflant ne peut pas être vulgarisé en précisant comment il a été acquis !

La date et la façon dont l'AIO s'est liée à l'IIA  sont claires d'autant que dans une réponse de l'AIO au Ministère de l'Intérieur il est affirmé qu'en "1997 l'AIO a été nommée membre de l'IIA" (?).

De même, sur une des pages de l'AIO (maintenant supprimée)  on laisse entendre que  "Depuis 1995 l'AIO fait partie du Conseil Economique et Social des Nations Unies en qualité de membre de l'IIA (fondée en 1991 par le Parlement Russe).

Enfin dans le compte rendu du Séminaire International  de Psychosomatique selon la méthodologie ontopsychologique on affirme : " le professeur Antonio Meneghetti  est président et fondateur de l'AIO-IIA  organisme officiel reconnu par l'ONU.

Nous prennent-ils pour des cinglés ?

Il s'agit en fait d'un énorme chaudron dans lequel se mélangent légendes et distinctions, avec toujours de nouveaux termes pour confondre le lecteur et empêcher toute vérification de ce qui est prétendu.

Examinons la page web  NGO de l'ONU  ou nous trouvons des centaines d'associations, parmi lesquelles les académies les plus diverses, avec également la présence de groupes étranges et pseudo-sectes côtoyant  des organismes prestigieux: l'Organisation Internationale pour la liberté religieuse, l'IIA, l'OISCA (organisation pour le progrès industriel spirituel et culturel) le Rotary, Amnesty International, les anglicans, les Bahai's, Emmaus, Fédération de l'automobile, Association internationale des bars, des hôtels, Temple de la comprehension, Organisation internationale des femmes sionistes, les Scouts, la Protection animale, Brahma Kumaris, Société européenne de réfrigération, Panthères grises, Association de desalinisation, Soka Gakkai,, Nations unies du Yoga, radioamateurs,association de la margarine, Sri Aurobindo, les bars de New York, fondation Damien, franciscains, les Orisses (Dieux de la macumba), pentecôtistes, église du Christ, et d'autres centaines d'associations.

Dans cette liste colorée on trouve l'Académie d'Informatisation mais pas l'Association d'ontopsychologie. Comment cela se fait-il?

C'est un peu comme si  Tizio, qui apprend à jouer au ping-pong au fils du recteur de l'université   prétend être enseignant universitaire!

L'AIO est (peut être) associée à l'IIA  qui fait partie de la liste de NGO de l'ONU. L'AIO prétend pourtant appartenir à l'ONU. Ce qui n'est tout de même pas tout à fait exact!

Tout ce discours trouve sa conclusion irrésistible dans l'affirmation inscrite sur une page des ontopsychologues  "font partie de l'Académie de très hautes personnalités de la culture et de la politique internationale, parmi lesquelles  le Président Boris Yeltsin, le maire de Moscou Jury Lushcov, le Secrétaire général des nations Unies Kofi Hannan, Le Patriarche de Russie et de toute l'Eglise Orthodoxe Alexej II, le Président de la République de Géorgie (ancien Ministre des Affaires Etrangères de l'ex Union Soviétique), Georges Shevarnaze".

On ne trouve plus rien à dire!

Il semble qu'ils ont tout fait pour ne pas être poursuivis. Mis à part que dans les documents Internet de l'Académie ces noms ne sont pas cités (comment pourraient-ils le faire sans risque d'être poursuivis pénalement?).

Tous les noms de ces personnalités sont écrits avec des erreurs et des titres erronés:

- Le maire de Moscou se nomme YURI LUZHKOV et non Jury Lushcov

- Le secrétaire général de l'ONU se nomme KOFI ANNAN et non Kofi Hannan

- Il n'y a pas de Patriarche de Russie et encore moins de toute l'église orthodoxe puisque chaque église orthodoxe a son Patriarche qui n'est autre qu'un évêque et qui n'a aucune autorité sur l'ensemble des église orthodoxes.

- Le président de la Géorgie s'appelle SHEVARDNAZE et non  Shevarnaze.

Pourquoi tant de bêtises sur un document? Ce ne peut être qu'une flopée d'erreurs ou alors ils ne connaissent pas le nom de leurs présumés membres!

Le mystère continue.